Vendredi 21 juillet 2017

Faits marquants

Naissance à Québec le 5 juillet 1892

J.-Ulric Voyer, est né, a vécu et est décédé à Québec. C'est dans cette ville qu'il composa ses opéras ainsi qu'à Val-Bélair.

Accueil Artistes des années 20
Artistes lyriques québécois des années 20 PDF Imprimer Email

Quelques artistes de renom, des amis et des collaborateurs de J.-Ulric Voyer dont Wilfrid Pelletier (vignette)

Extraits du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens publié par les Soeurs de Sainte-Anne à Lachine en 1935. Les biographies de ce dictionnaire des années trente illustrent la renommée de ces artistes qui ont collaboré à la production des opéras de J.-Ulric Voyer. Notre propos vise à raviver la mémoire de ces artistes qui comme le compositeur, sont souvent tombés dans l'oubli.

Les artistes dont les noms suivent ont été associés de près ou de loin à l'oeuvre d'Ulric Voyer. Certains l'ont connu dans le cadre du Cercle Legault d'art dramatique et en particulier lors de la représentation de sa pièce Triste réalité, en avril 1923. D'autres ont collaboré à la production de ses opéras.
  1. La duchesse en sabots, opéra-comique en un acte, présenté à l'Église Saint-François d'Assises de Québec les 8 et 9 novembre 1920
  2. Petit-Mouton, opéra comique en quatre actes
  3. Jean-Marie, opéra en quatre actes, présenté à l'Académie Saint-Sauveur de Québec les 10 et 11 avril 1923
  4. L'Intendant Bigot, opéra en trois actes, créé au Monument national de Montréal les 5 et 7 février 1929 et repris à l'Auditorium (Capitol) de Québec, les 22 et 23 mars 1929
  5. Mademoiselle de Lanaudière, opéra comique dont la création n'a pu se concrétiser

 

Becker, Arnold, baryton-basse
Rôle titre dans L'Intendant Bigot, tant à Montréal qu'à Québec

« Verrier, Belgique, 1881 - Montréal, 18 avril 1934. Chanteur bien connu à Montréal. Basse chantante de grand opéra. De bonne heure, aborda la carrière artistique lyrique et chanta dans les principales villes de Belgique et de France. Plus tard, quitta l'Europe pour la Nouvelle-Orléans où il séjourna plusieurs années. Engagé comme basse par la troupe d'Opéra San Carlo en 1921, il vint à Montréal et y resta. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), p. 21

 

Descarries, Auguste
Professeur d'Ulric Voyer

« Lachine, 26 novembre 1896 - . Pianiste de concert, organiste, compositeur, musicographe, conférencier, professeur. (...) En avril 1921, inaugurait les grandes orgues de l'église des Saints-Anges à Lachine. La critique musicale loua unanimement l'heureux choix des pièces inscrites au programme et les remarquables qualités de l'artiste qui sut les mettre en valeur. Deux mois plus tard, obtenait comme pianiste, le Prix d'Europe. (...) Après avoir donné plusieurs récitals d'adieu, s'embarquait, le 26 novembre, en compagnie de sa femme, pour un long séjour d'études en France. En 1923, un succès remporté dans un concours de composition lui valait une seconde bourse du gouvernement de la province de Québec. (..) A été plusieurs fois membre du jury pour le Prix d'Europe et pour The Willingdon's Art Competition. (..) Pour servir la cause de l'art, Auguste Descarries a écrit des pages substantielles dans les revues et les journaux de Montréal : La Revue Moderne, Opinions, l'École Canadienne, la Lyre, la Quinzaine Musicale, la Presse, le Devoir.

(...) Les cours-conférence qu'il donne à son studio ont pour but de faire connaître la musique et les musiciens. (...) Les oeuvres musicales qu'il a écrites peuvent se classer sous cinq rubriques : piano, orgue, musique de chambre, orchestre et chant. (...) Éminemment doué comme artiste, Auguste Descarries ne l'est pas moins comme professeur. (...) Disciple de grands maîtres, comme eux il cherche à inculquer à ses élèves le souci des moindres détails, le culte de l'idéal dont il s'inspire lui-même. Il pousse très loin l'étude raisonnée de la technique, y associe peu à peu les principes d'art qui développent le sentiment esthétique et conduisent à la virtuosité. La matière qui fait l'objet de ses cours est présentée avec intelligence, méthode, clarté, précision. Chacun des pas de ses élèves est éclairé par sa science et guidé d'une main sûre, toujours vers l'expression du beau artistique. »

Extraits du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 75-78

 

Dessane, Léon
Professeur d'Ulric Voyer

« Québec, 15 septembre 1863 - 7 mai 1930. Fils d'Antoine Dessane. Reprenant les traditions paternelles, se livra au professorat, à la suite de sérieuses études avec son père et Calixa Lavallée. Occupa une place notable dans le monde musical québécois. Pendant trente-trois ans, fut organiste à la chapelle des congréganistes de Saint-Roch, devenue aujourd'hui l'église de Jacques-Cartier; a tenu l'orgue des Jésuites et plus tard fut maître de chapelle à Manrèse. Fonda le Quatuor Gounod et la Chorale Dessane. Dirigea l'exécution de plusieurs grandes partitions : Stabat Mater de Rossini, la Quatrième Messe de son père. Nombre de concerts à son crédit. Professeur de musique à Québec. Fut directeur de l'Académie de Musique. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 83-84

Gauthier, Armand, baryton-basse
Devait initialement tenir le rôle de Bigot au Monument national de Montréal

« Montréal, 27 juillet 1886 - . Élève d'Arthur Laurendeau, basse-soliste à la basilique de Montréal. Fait partie de la Société Canadienne d'Opérette. A joué en vedette dans Carmen, Faust, la Tosca, Roméo et Juliette, Werther, Mireille, Mignon, la Basoche et tout récemment le rôle de Basile dans le Barbier de Séville. Donna la réplique à Léon Rothier, Couzinou, O'Sullivan, Fitziu, Dufranne, du Metropolitan de New-York et du Chicago Opera. A créé à Montréal et à Québec, comme basse-soliste, des oratorios : Les Béatitudes de Franck, Cruz de LaTombelle, le Chemin de la Croix de A. Georges, Jean le Précurseur de Guillaume Couture, Elie de Mendelssohn, la Vierge et Marie-Madeleine de Massenet. Fit des tournées de concerts aux États-Unis et en province. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 116-117

 

Gingras, Rolland-G., organiste
Improvisa sur des thèmes extraits de l'oeuvre d'Ulric Voyer lors de ses funérailles

« 21 avril 1899 - . Organiste, professeur, compositeur, critique musical. Commença ses études musicales à l'âge de douze ans et fit preuve tout de suite de qualités innées rares. (...) À l'âge de quinze ans, était organiste à Notre-Dame-de-Lourdes, Québec. À dix-huit ans, après avoir donné un récital conjointement avec Omer Létourneau, pour l'inauguration des orgues de Saint-Raymond, devenait organiste de cette paroisse. Revint à Québec présider aux grandes orgues de Saint-Sauveur et de Jacques-Cartier. Accepta ensuite le poste de professeur de piano, professeur d'orchestre et répétiteur de violon au Collège Sainte-Marie et occupa la position d'organiste à Saint-François-d'Assise (1934). (...) Membre de l'Académie de Musique de Québec, directeur de l'Association des Chanteurs de la N.A.H. de New-York, professeur de solfège pour l'École des Arts et Métiers à Québec, Lévis et Saint-Romuald. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 121-122

Gravel, Louis, baryton
Rôle du marquis de Saint-Germain dans L'Intendant Bigot à Québec

« Sainte-Anne de Beaupré, 1895 - . Chanteur, professeur, maître de chapelle. Boursier du gouvernement. Après quelques années d'études à l'École Normale de Québec, où il commença la pratique du chant et de l'harmonie avec Arthur Bernier, alla continuer ses études vocales au Conservatoire Damrosch de New York. (...) Plus tard, alla continuer ses études en Europe sous la direction de M. Rouard, de l'Opéra de Paris, et de Mme Garnier, de la Schola de Milan. (...) Chanta dans plusieurs opéras : rôles de Laërtes de Mignon, Valentin de Faust, etc. S'occupe de l'enseignement du chant à Québec où il s'est établi définitivement. Il a la direction du choeur et de la maîtrise de Notre-Dame de Jacques-Cartier. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 126-127

Lamoureux, Caro, soprano
Rôle de Rosine dans L'Intendant Bigot, tant à Montréal qu'à Québec

« Montréal. Née de parents musiciens, élevée dans un milieu artistique et de plus douée de belles qualités vocales, ne devait pas tarder à se vouer entièrement à un art pour lequel elle semblait destinée. Élève de Célinie Marier, après quelques années de travail ardu débuta en public dans les Noces de Jeannette. C'était l'entrée dans une carrière qui devait être féconde en succès. Dès lors, n'eut plus qu'à aller de l'avant. Albert Roberval et Jeanne Maubourg lui ayant donné les belles qualités scéniques qui font d'elle l'une des artistes préférées du public montréalais en général et de celui de la Société Canadienne d'Opérette en particulier; elle connut, sur la scène du Monument National et sur celle de His Majesty's des succès dont on se souvient. Mais la Société Canadienne d'Opérette n'est pas le seul théâtre de sa gloire : fit deux tournées avec les troupes d'opéra américaines, les tournées d'opérette venues de France, et quelques tournées de concerts qui la conduisirent tour à tour aux États-Unis et dans diverses provinces canadiennes. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 151-152

Mercier, François-Xavier, ténor
Direction et mise en scène de l'Opéra Jean-Marie

« Québec, 13 août 1871 - 22 décembre 1932. Musicien, professeur de chant. En 1899, inscrit à un concours de l'Opéra-Comique, sortit premier des dix-huit ténors qui se présentèrent; fut admis pensionnaire à l'Opéra-Comique. Débuta dans Joseph de Méhul. En 1901, chanta au théâtre du Covent-Garden de Londres et y donna, pendant plusieurs années, une série de concerts sous la direction de sir Henry Wood. En 1913, revint à Québec, fonda l'Institut de l'Art Vocal; de 1914 à 1932, plusieurs centaines d'élèves y suivirent des cours de chant, de déclamation lyrique et de mise en scène. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 206-207

Pelletier, Louis-Wilfrid, chef d'orchestre
A porté un jugement très favorable sur l'Opéra L'Intendant Bigot

« Montréal, 20 juin 1896 - . Pianiste, instrumentaliste, accompagnateur des artistes lyriques de l'Amérique. Chef d'orchestre au Metropolitan Opera House de New-York. (...) En 1915, se présenta au prix d'Europe, à l'Académie de Musique de Québec, et obtint la bourse. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 234-235

Riddez, Jean, baryton
Direction artistique de l'Opéra Mademoiselle de Lanaudière

« Lille. Débuta à l'Académie Nationale de Musique, Grand-Opéra de Paris, dans Rigoletto; y chanta durant dix ans le répertoire de baryton de Grand-Opéra : Hamlet, Thaïs, la Favorite, Faust, etc. Officier d'Académie, membre du jury au Conservatoire de Paris, puis officier de l'Instruction Publique. Quitta l'Opéra (1911-1912). (...) Fut nommé professeur au Conservatoire de Lyon, mais retourna bientôt à Paris (1920) pour reprendre le rôle de Pétrone (Quo Vadis) au Théâtre des Champs-Elysées. Appelé à Montréal pour des représentations de Thaïs, a fait école dans cette ville (1921) où il réside actuellement. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), p. 262

Trudel, Joseph-Jean-Edmond, chef d'orchestre
A dirigé L'Intendant Bigot à Québec

« Saint-Roch de Québec, 10 avril 1982 - . Pianiste, chef d'orchestre, compositeur, professeur de solfège, piano, harmonie, contrepoint et orchestration. Fit trois années d'études à Paris (1912-15). (...) Après trois années, vint habiter Québec. En 1915, nommé maître de chapelle à Saint-Sauveur de Québec. En 1918, par une judicieuse innovation, inaugura à sa résidence une série d'auditions intimes consacrées à la musique de chambre; assisté d'Omer Létourneau, pianiste, d'Ernest Lavigne, violoncelliste, et de Robert Talbot, violoniste, il obtint un beau succès. Dirigea l'orchestre du poste radiophonique CKAC (1929-1930) ainsi que les concerts du Canadian National et plusieurs autres à l'Heure Provinciale. Dirigea cinquante-trois concerts durant les deux saisons de la Canada Starch Co. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 284-285

Vaillancourt, Honoré, directeur de la Société canadienne d'opérette
A été l'artisan de la production de L'Intendant Bigot

« Montréal, 25 novembre 1893 - 1932. Artiste lyrique, baryton, directeur de théâtre, metteur en scène et administrateur. Débuta le 11 avril 1917 au Monument National, dans les Noces de Jeannette. Chanta successivement les rôles de Clément Marot de la Basoche, d'Escamillo de Carmen, d'Ourrias de Mireille, de Jupiter de Philémon et Baucis et plusieurs autres. Prit part au mouvement artistique à Montréal; organisa de nombreux spectacles. Fondateur et directeur de la Société Canadienne d'Opérette qui débuta le 16 octobre 1923, et donna en dix ans plus de trois cents représentations. »
Extrait du Dictionnaire biographique des musiciens canadiens, (1935), pp. 234-235

Oeuvres lyriques - collaborateurs

Becker-Dupuis, A. (mezzo-soprano) - rôle de Madame Péan dans L'Intendant Bigot, à Québec
Boness, J. (clarinetiste) - associé à la production de l' Intendant Bigot à Québec
Boucher, G. - membre du Comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie, membre du Cercle Legault
Brodeur, Charles-E. (baryton) - rôle du Marquis de Saint-Germain dans L'Intendant Bigot au Monument national à Montréal; a enregistré un extrait de L'Intendant Bigot, La romance du Marquis, sur 78 r.p.m.

Chaumel, Christian (parolier) - «Prends garde à l'amour» et «Pierrot amoureux de la lune», musiques d'Ulric Voyer
Clavet, Raoul (pianiste) - associé à la production de l'Opéra Jean-Marie
Clavet, Théodore (ténor) - rôle d'un chasseur dans l'Opéra Jean-Marie
Cloutier, J.-E.-A. (basse) - rôle de Dumas dans l' Intendant Bigot à Québec
Couture, G. Mme (pianiste) - associé à la production de l'Opéra La duchesse en sabots

David, Louis-Athanase (Secrétaire général de la province de Québec) - c'est sous son patronnage qu'a été présenté L'Intendant Bigot à Québec
Dérome, Henri (ténor) - rôle de Toinon dans l'Opéra Jean-Marie
Déry, Paul (basse) - rôle du vieux Dumas dans l'Opéra Jean-Marie
Descarries, Marie-Rose (soprano) - rôle de Gemma dans L'Intendant Bigot, tant à Montréal qu'à Québec; a enregistré un extrait de L'Intendant Bigot, Dans un petit village, sur 78 r.p.m.
Deyglun, Henry - librettiste de l'Opéra Mademoiselle de Lanaudière
Duchesnay, Elzéar (critique musical) au journal La Patrie de Montréal

Fontaine, Jean - régisseur de L'Intendant Bigot au Monument national de Montréal

Gagio, L. (flûtiste) - associé à la production de L'Intendant Bigot à Québec
Gervais Mme - rôle de Gertrude dans L'Intendant Bigot au Monument national de Montréal
Gingras, Julia Mme - rôle de la servante dans l'Opéra La duchesse en sabots
Gobeil, Paul - directeur du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie
Gobeil, Pierre - directeur du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie
Gourd, Émile - rôle de Raymond dans L'Intendant Bigot à Montréal
Gravelle, Lucienne Mme - membre de l'Institut de l'Art Vocal

Hudson (professeur de musique) - a enseigné le piano à Ulric Voyer

Lacasse, R. (flûtiste) - participa à la création de L'Intendant Bigot à Montréal
Lacroix, H. - membre du Cercle Legault et directeur du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie
Lalonde Mme) - rôle d'Alice dans l'Opéra L'Intendant Bigot
Lamarre, Émile (basse) - rôle de Dumas dans L'Intendant Bigot au Monument national de Montréal
Lambert, Alphonse - secrétaire du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie et du Cercle Legault
Lamontagne, Antonio (baryton) - rôle du Marquis de Saint-Germain dans l'Opéra Jean-Marie; rôle de Salaberry dans l'Opéra Mademoiselle de Lanaudière
Lapointe, D. Mme - rôle d'une vieille paysanne dans l'Opéra La duchesse en sabots
Lapointe, Marthe - rôle d'une dame d'honneur dans l'Opéra La duchesse en sabots; rôle titre dans l'Opéra Mademoiselle de Lanaudière
Larose, A. (clarinettiste) - participa à la création de L'Intendant Bigot à Montréal
Lavoie, Ernest (ténor) - rôle de Raymond dans l'Opéra Jean-Marie
Lavoie, Hercule (basse) - devait initialement tenir le rôle de Dumas dans L'Intendant Bigot à Montréal
Lefebvre, G. E. (chef d'orchestre) - directeur du Cercle philharmonique Haydn; a revisé l'orchestration de l'Opéra Mademoiselle de Lanaudière
Lépine, M. - directeur du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie

Maubourg-Roberval, Jeanne (mezzo-soprano) - rôle de Madame Péan dans L'Intendant Bigot au Monument national de Montréal; a enregistré un extrait de L'Intendant Bigot, Dans un petit village, sur 78 r.p.m.
Mercier-Gingras - direction de l'Opéra Mademoiselle de Lanaudière
Mousseau, Roméo (ténor) - rôle de Toinon dans L'Intendant Bigot, tant à Montréal qu'à Québec

Noël, G. (accessoiriste) - rôle de François dans la pièce dramatique Triste réalité; directeur du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie

Paquet, Ed. - président du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie et du Cercle Legault
Paquet, G. - membre du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie
Paquet, L. (accessoiriste) - membre du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie
Pouliot, Napoléon - président du Cercle Legault et directeur du comité d'organisation de l'Opéra Jean-Marie

Radakir, P. - rôle d'un bandit dans L'Intendant Bigot à Montréal
Renaud, J. Mme - rôle d'un page dans l'Opéra La duchesse en sabots
Riou, Charles - organisateur général de la production de L'Intendant Bigot à Montréal
Robert, Pierre (basse) - rôle du Duc dans l'Opéra Jean-Marie
Roberval, Albert (chef d'orchestre) - a dirigé L'Intendant Bigot à Montréal
Rousseau, Alfred (librettiste) - auteur des livrets des opéras La duchesse en sabots, Petit-mouton et L'Intendat Bigot.
Rousseau, I. Mme - rôle de la duchesse dans l'Opéra La duchesse en sabots
Roy, Napoléon - rôle d'un bandit dans L'Intendant Bigot à Montréal
Rubanni, Audrie (soprano) - a chanté un extrait de L'Intendant Bigot, Dans un petit village, au Steinway Concert Hall de New York
Ruelland, C. Mme - rôle d'une dame d'honneur dans l'Opéra La duchesse en sabots
Ruelland, L. S. Mme - directrice de la production de l'Opéra La duchesse en sabots

Société Canadienne d'Opérette - sa section opéra a organisé la présentation de L'Intendant Bigot à Montréal

Thibodeau, Y. (mezzo-soprano) - devait tenir le rôle de Madame Péan dans L'Intendant Bigot au Monument national de Montréal
Tremblay, A. Mme - rôle d'une dame d'honneur dans l'Opéra La duchesse en sabots
Trépanier, Paul (chef d'orchestre) - direction des choeurs dans L'Intendant Bigot à Montréal
Trottier, Paul (ténor) - rôle de Raymond dans L'Intendant Bigot, tant à Montréal qu'à Québec

Vaillancourt, Paul - rôle d'un bandit dans L'Intendant Bigot à Montréal


Théâtre - collaborateurs de J.-Ulric Voyer au Cercle Legault

Boucher, P. - membre du Cercle Legault
Cantin, Napoléon - membre du Cercle Legault
Coulombe, Alex - membre du Cercle Legault
Gobeil, P. - membre du Cercle Legault
Jacques, Fer. - rôle de l'Oncle Horace dans la pièce dramatique Triste réalité et membre du Cercle Legault
Lachance, Arthur - rôle de Jacques Prévost dans la pièce dramatique Triste réalité et membre du Cercle Legault
Lachance, Eugène - rôle d'Henri Prévost dans Triste réalité et directeur artistique du Cercle Legault
Lachance, F. - membre du Cercle Legault
Letarte, Eugène - membre du Cercle Legault
Pageau, A. - membre du Cercle Legault
Paquet, Joseph - rôle de Lucien dans la pièce dramatique Triste réalité et membre du Cercle Legault
Paquet, R. - membre du Cercle Legault
Pouliot, J. - membre du Cercle Legault
Robi, W. - membre du Cercle Legault
Royer, H. - membre du Cercle Legault